ArticlesComment accompagner une personne submergée par ses émotions ? Par les questions de “l’ELFE”

Un de vos collègues vient vous trouver dans votre bureau ce matin.
Cheveux épars, cernes marqués, vêtements désordonnés… Vous vous rendez tout de suite compte que quelque chose ne va pas !
Vous lui lancez alors le traditionnel : “Salut, ça va ?”… Et en guise de réponse, lui s’effondre en larmes devant vous !

https://coachingplusacademy.be/wp-content/uploads/2020/03/femme-crise-640x243.jpg

Cette situation, vous pourriez la rencontrer dans votre quotidien ! Et dans ce cas, face aux larmes ou à toute autre émotion de détresse, vous pouvez vous retrouver bloqué(e) et ne pas savoir quoi faire, quoi dire pour aider…
Pour accompagner une personne en surcharge émotionnelle, il est essentiel de ne pas ignorer sa douleur et au contraire, aller la chercher et l’explorer.
Pour ça, les questions de l’ELFE (moyen mnémotechnique) sont vraiment une excellente méthode à utiliser pour rentrer rapidement dans une véritable écoute empathique et permettre étape après étape à votre client de déposer ses émotions.
Les questions de l’ELFE sont un outil de communication émotionnel qui a été développé par Marian Stuart et Joseph Lieberman (psychothérapeutes) en observant comment procédaient les médecins les plus doués en communication pour accompagner leurs patients dans des moments difficiles.
En suivant les 5 étapes bien précises, vous pouvez aider une personne à faire face à une émotion forte, et à s’exprimer de manière constructive sur ce qu’elle vit, parfois de manière “traumatisante”, et ainsi atténuer sa douleur.

https://coachingplusacademy.be/wp-content/uploads/2020/03/sketchnote-Questions-ELFE-640x480.jpg

1. « Que s’est-il passé ? »
Vous donnez ici à la personne la possibilité de mettre des mots sur ce qui la bouleverse. Faites preuve d’une grande écoute active sans l’interrompre pour ainsi lui laisser le temps de s’exprimer sur ce qu’elle traverse… sans pour autant vous enliser dans les détails avec elle (en passant à la question suivante) …

2. « Quelle émotion as-tu ressentie ? »
Nommer l’émotion qui est présente, c’est entrer dans un processus de compréhension en profondeur de la situation émotionnelle et commencer à la libérer ! Laissez alors s’exprimer les émotions… L’étape suivante consiste ensuite à vous connecter au plus dur de la situation…

3.« Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi ? »
Cette question est difficile à poser, mais en offrant ici à la personne de se connecter au cœur de sa douleur, à ce qui la touche le plus, vous lui permettez d’exprimer et de prendre conscience de ce qui est vraiment le plus important pour elle ici, et de le poser sur la table. Accueillez alors à ce moment les émotions avec bienveillance (leur expression est une libération) … À ce stade, vous êtes alors au ‘fond du puits’ dont vous ne pouvez plus que remonter…

4.« Dans ta situation, qu’est-ce qui t’aide le plus à faire face ? »
C’est alors le moment où vous pouvez commencer à chercher les ressources internes (ou externes) qui permettent à la personne de tenir ou qui pourraient l’aider à s’en sortir. Ce sont là les premiers ressorts qui lui permettront de remonter la pente. Écoutez-la sans chercher à la ‘tirer vers le haut’ : votre écoute est la plus puissante des aides à ce point.

5.Empathie : partagez alors ce que vous avez ressenti en l’écoutant
En exprimant ce que sa situation vous fait ressentir et lui disant que vous êtes désolé(e) pour elle, vous lui apportez alors un soutien bien plus fort que n’importe quelle solution ou conseil…

Vous avez partagé son fardeau l’espace d’un instant et lui avez ainsi permis de commencer à aller mieux !
Bravo à vous !

À partager à toutes les personnes qui pourraient en bénéficier…

À très bientôt, Chers Coaches !

Christa Jongen

Christa Jongen

TRAINER MANAGEMENT & COMMUNICATION // FOUNDER COACHING + ACADEMY // COACH CERTIFIE PCC/ICF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Champs requis *